DEAFplus
article imprimé
rédaction: Thomas Städtler
istoriografe m.
[ÉtymologieEmprunté au lt. HISTORIOGRAPHUS “historiographe” (ThesLL 63,2843), lui-même du grec ζστοριογράϕος “id.” (LidScott 842a), composé de ζστορία “histoire” et γράϕειν “écrire”; pour le mlt. cf. LathamDict 1,1161c; DC 4,210b. –- *Istoriografien est derivé avec le suffice -ien (< lt -IANUS), suffixe employé aussi pour former des désignations pour qn qui exerce un certain métier de science ou d’art (p.ex. musicien, grammarien, etc., cf. Nyrop III § 247; MLFrGr II2 § 39s.).]
(istoriographe Bersuire ms. BN fr. 20312ter fo 25vo Li, ystoriographe Bersuire ms. Ste-Gen. 777 fo 27vob, historiographe BibleGuiart ms. 14es. GdfC; Bersuire ms. Melbourne fo 353roa SinclairBers 36, hystoriografe Bersuire ms. BN fr. 20312ter fo 22ro Li, hystoriographe 1213 FetRomF1 645,4; Bersuire ms. Ste-Gen. 777 fo 296vob, hystoriagrafe Bersuire ms. Ste-Gen 777 fo 23vob, ⁠francoit. storiographe AiméHistNormB 220,5)
  • “celui qui rapporte par écrit des événements historiques du passé ou de son époque, historiographe”(1213; dep. ca. 1310, FetRomF1 645,4 [Lucans s’em passe ci elecques si briement, que nus ne puet savoir certain ordre de l’estoire par chose que il en die… Mes Herodotus et Berosus, dui hystoriographe qui touchierent en lor estoires cest passage, en dient plus]; AiméHistNormB 220,5; BibleGuiart ms. 14es. GdfC; [Bersuire ms. Ste-Gen 777 fo 23vob [= BN fr. 20312ter fo22ro Li]; Bersuire ms. Ste-Gen. 777 fo 27vob [= BN fr. 20312ter fo25vo Li]; ]fo 296vob [Celius li hystoriographes(1), les trois att. vérifiés sur ms.; = ms. Melbourne fo353roa SinclairBers 36], GdfC 9,760a; Li 1,2029b; TLF 9,855b; FEW 4,440b [“historien” à corr.])
istoriografien m.
(historiografien HistAncV I 9, hystoriografien HistAnc[V 1,11] var. BullSATF 1895,85, historiographien VenjNSPr8F 579, historiographiein HistAncV 1,11)
  • “celui qui rapporte par écrit des événements historiques du passé ou de son époque, historiographe”(ca. 1213; 15es. [ms. 1479], HistAncV 1,11 [Et ci en dedens ne seürent onques historiographiein (= ib. I 9 historiografien) conter ne parler se petit non d’estor ne de bataille que gent feïssent ne comensacent, ains vivoient aussi et queroient lor viandes par bois et par silves li plusior, com se ce fussent bestes]; [VenjNSPr8F 579], Gdf 4,478c; FEW 4,440b [15es.])
(1) Belle démonstration de l’intention didactique de Bersuire: Tite Live XXIX 25,3 donne Coelius sans plus.